Le réveil !

Chez la plupart des espèces c’est le réveil. Les bouchons de sève solidifiée fondent lentement dans les vaisseaux. Cela permet le rétablissement de la circulation de la sève.

Parallèlement, les bourgeons terminaux commencent à gonfler car ils sont irrigués. De même, les radicelles reprennent leur activité, c’est à dire qu’elles commencent à pousser. Leurs extrémités redeviennent blanches.

Attention !

Selon votre lieu de résidence ce calendrier pourra être légèrement avancé ou plutôt retardé de 15 jours à 3 semaines. Faites la correction.

 

Rempotages (tailles des racines, changement de pots). Engrais très légèrement. Traitements avant débourrage des bourgeons. Epoque des marcottes et des greffes. Reprise de l’arrosage.

 

QUE FAIT VOTRE BONSAÏ

Réveil de vos bonsaï ! progressivement les bourgeons gonflent et les racines commencent à travailler. Attention cependant aux brusques ralentissements dûs à des gels plus ou moins tardifs et plus ou moins intenses. Il faut donc sortir de serre froide tous les arbres qui tendent à démarrrer, puis les surveiller et les rentrer en cas de gel. Le but est d’éviter que des bourgeons sortent en serre.

FERTILISATION

Si vos arbres sont en formation, commencez en fin de mois à donner des engrais riches en azote (N). Si vos arbres sont déjà à la taille voulue, donnez un engrais assez faible en N, juste pour aider au démarrage. Vous leur donnerez beaucoup d’engrais quand les rameaux seront établis. Sinon, vous risquez d’allonger les entre-noeuds et d’avoir de grosses feuilles. Par sécurité, choisissez un engrais organique à NPK faibles.

ARROSAGE

Commencer à arroser régulièrement. Si la partie aérienne semble encore au repos, les racines commencent à pousser. Ne pas arroser s’il y a menace de gel.

TRAITEMENTS

C’est le moment de faire une pulvérisation de cuivre et de soufre sur vos arbres, juste avant l’ouverture des bourgeons. On peut utiliser ces 2 produits mélangés.

TRAVAUX

Toutes espèces : rempotages.
C’est le moment de rempoter à l’ouverture des bourgeons. Ne pas le faire par grand froid ou grand vent. Pendant le rempotage veillez à ce que les racines ne se dessèchent pas. Ayez un pulvérisateur à portée de main. Nettoyez bien les racines. Eliminez sans peur celles qui se croisent, qui vont vers le haut, qui sont pourries. Regardez les cicatrices antérieures et ravivez-les si nécessaire. Mastiquez les plus grosses coupes que vous orienterez toujours vers le bas. C’est le dernier mois aussi pour les grandes tailles de structure. Vous pouvez aussi sélectionner les bourgeons en éliminant ceux en surnombre ou mal placés, avant qu’ils ne s’ouvrent.
Ligature
Vous pouvez ligaturer les feuillus qui n’ont pas encore leurs feuilles. Ceux qui ont eu un rempotage sévère avec coupes de nombreuses racines devront attendre un mois ou deux. En règle générale, on ne fait pas plusieurs choses en même temps sur un arbre.

Marcottes, greffes, boutures.
Possibles ce mois-ci dès que le climat se radoucit.

Cas particuliers :
Figuiers
Le figuier peut faire un très joli bonsaï à condition de savoir le ramifier et réduire ses feuilles. Un pincement spécifique permet d’atteindre ces deux buts. Dès que le bourgeon terminal d’une branche se met à gonfler, on le pince avec les ongles, c’est à dire qu’on l’enlève carrément en laissant sa base. Dans les 15 jours suivants de nombreux petits bourgons vont naître en arrière. Ils donneront des rameaux ou des petites feuilles. Ne faites ceci que sur des arbres en très bonne santé et sur des branches fortes.
Arbres à fleurs et fruitiers.
Tous les 3-4 ans, enlevez tous les bourgeons à fleurs pour permettre à l’arbre de se reposer. Il fleurira beaucoup mieux l’année suivante. Si vous ébourgeonnez de cette façon, vous pouvez faire une taille de structure.
Conifères dont genévriers
Ligaturage avant la montée de sève. Sur les genévriers, il y a moins de risque d’arracher l’écorce (ce qui provoque la mort des petits rameaux).