Croissance accélérée !

A vue de nez l’arbre pousse !

Les feuilles prennent du volume et augmentent leur surface.

La pousse en longueur semble un peu ralentir. C’est la densification de l’ensemble qui est la plus spectaculaire.

Besoins de l’arbre : toujours beaucoup de nourriture pour pousser.

Pincements de printemps ou metsumi (pour faire ramifier et diminuer la taille des feuilles). Ligaturage. Engrais. Arrosage tous les jours.

QUE FAIT VOTRE BONSAÏ

Les feuilles se développent très vite. Les rameaux commencent à bien s’allonger. Les racines ont leurs capacités d’absorption maximum. Les azalées sont en fleurs.

FERTILISATION

C’est ce mois-ci qu’il faut donner le maximum d’engrais aux plantes non matures. Pour les bonsaï établis on peut augmenter aussi les doses d’engrais. Par contre, pas trop d’azote aux arbres en fleurs.

ARROSAGE

Arrosez beaucoup les arbres en formation. Beaucoup veut dire beaucoup d’eau quand vous arrosez. Pour les arbres matures arrosage modéré pour éviter que les feuilles ou les aiguilles ne poussent trop.

TRAITEMENTS

Attention aux parasites. Attention aux pourritures de racines dues à des excès d’eau par temps frais (sol très drainant et bien aéré pour les éviter).

TRAVAUX

Sapins : On pince aux doigts les bourgeons juste avant qu’ils ne s’ouvrent à fond.

Erables : défoliation possible à la fin du mois. Sur les arbres forts, un an sur deux. N’enlevez que les feuilles fortes, pas les très faibles. Ligaturage après l’effeuillage et mise en forme.

Charmes : pincement des nouveaux rameaux. Quand ils ont 3 ou 4 feuilles bien développées, coupez le reste.

Azalées : quand 70% des fleurs se sont fanées, enlevez-les toutes y compris celles qui sont épanouies ou qui vont l’être. Vous pourrez leur donner de l’engrais azoté après cette manipulation. La règle générale pour toutes les arbres à fleurs ou à fruits est de ne pas donner trop d’azote à la floraison et au début de la fructification. Par contre on prépare de belles floraisons à l’automne en donnant des engrais riches en P et K. On peut leur donner de l’azote après la floraison (arbres à fleurs) et une fois que les fruits sont établis (arbres à fruits) mais pas trop.

Pin noir du Japon : Attention, c’est le seul pin qui peut bénéficier de la technique suivante. Fin mai, pincez les chandelles moyennes. Enlevez les carrément en laissant quelques aiguilles à leur base. 15 jours après faites la même chose sur les chandelles fortes . Ne faites pas cela sur les pins à 2 aiguilles, ni sur les pins à 5 aiguilles (c’est le contraire on pince d’abord les fortes) !

Pins sylvestres, mugo, etc… : pincez les chandelles juste avant leur ouverture pour équilibrer la force des rameaux. Commencez par les fortes que vous pincerez au tiers, puis 10 à 15 jours après les moyennes que vous pincerez à moitié. Il faut suivre ses pins chaque jour pour ne pas manquer ce pincement (on ne touche jamais aux chandelles faibles).

Tropicaux : dans le Sud de la France vous pouvez commencer à les sortir. Les arbres dits d’intérieur le sont avant tout l’hiver. Dès que les températures moyennes sont au-dessus de 18-20° C vous pouvez les laisser dehors. La grande majorité de ces arbres tolère le grand soleil comme dans leur pays d’origine. Mais il faudra les adapter progressivement à ses rayons.

Feuillus en général : attention aux tailles trop sévères qui peuvent affaiblir l’arbre (perte de sève). Par contre, taillez les rameaux à 2 yeux pour les faire ramifier 2 par 2.

Conifères : même chose

Genévriers : rempotage encore possible.