L’arbre se solidifie. Lignification et repos.

Phénomène de lignification. Les rameaux verts deviennent marron et se rigidifient. Selon la pluviosité et la température, l’arbre peut continuer à pousser.

Besoins de l’arbre :

Plus ou moins de nourriture, mais des éléments spécifiques pour la lignification et la préparation des bourgeons à fleurs.

Taille possible des nouveaux rameaux des pins pour faire bourgeonner en arrière. Peu ou pas d’engrais. Dé ligaturer si nécessaire. Arrosage très surveillé.

QUE FAIT VOTRE BONSAÏ

Les réserves accumulées tout au long du printemps vont servir à l’aoûtement c’est-à-dire à la lignification des rameaux. La croissance en longueur est très ralentie. Cependant en fonction des conditions climatiques, l’arbre peut continuer à fonctionner par exemple s’il pleut avec des températures modérées. Ce n’est pas le mois ou la saison qui compte mais le climat du moment.

FERTILISATION

Par trop fortes chaleurs ne donnez pas d’engrais et retirez les de la surface du pot. Si le temps est moyen avec des températures inférieures à 25° vous pouvez continuer l’engrais organique.

ARROSAGE

Surveillez l’arrosage de très près, surtout sur les espèces sensibles qui devront être à mi-ombre. Sinon, les racines, trop chauffées risqueraient de ne plus fonctionner. La stagnation d’eau pourrait amener des asphyxies partielles de radicelles préjudiciables à la santé de l’arbre. Soignez particulièrement les plantes d’accompagnement et les bonsaï miniatures.

TRAITEMENTS

Attention aux acariens ou araignées rouges. Ils se mettent sous les feuilles qui deviennent grisâtres. Vaporiser de l’eau sur et sous le feuillage. Attention aux oïdiums et mildious (chaleur + humidité) ; dans ce cas, traitement au souffre.

TRAVAUX

Pins à 2 aiguilles autochtones : sur les pins jeunes, forts et en bonne santé, vous pouvez faire la taille mékiri. Celle-ci consiste à couper totalement les rameaux qui ont poussé depuis Avril en ne laissant que les aiguilles de l’année précédente et juste deux à quatre de l’année en cours. Quelques semaines plus tard vont apparaître une grande quantité de bourgeons entre les aiguilles et même sur le bois nu. Si vous n’êtes pas sûr de la vigueur de votre pin, ne pratiquez ce pincement que fin septembre (il bourgeonnera au printemps suivant).

Feuillus : il est possible que les feuilles soient desséchées par l’action conjuguée du soleil, du vent et du manque d’eau. Leurs bords se flétrissent. Vous pouvez dans ces conditions défolier les érables, charmes, frênes et noisetiers.

Bonsaï tropicaux : dehors, plein soleil avec beaucoup d’eau et d’engrais.

Azalées : dernières tailles au début du mois pour sélectionner les rameaux 2 par 2. Ligaturage possible. Dans ce cas, n’arrosez pas avant de ligaturer. Le bois sec est moins cassant.

Pommier : supprimez les fruits en surplus qui fatiguent l’arbre. D’un point de vue esthétique quelques fruits sont suffisants.

Genévriers : ligaturage possible sur les rameaux aoûtés. Il est toujours périlleux de ligaturer les genévriers en croissance car leur écorce s’arrache facilement ce qui entraine la mort des petits rameaux.

Glycine : pour favoriser la future floraison, il faut arroser normalement, mais laisser le bas du pot tremper dans l’eau (effet asphyxiant sur les racines qui favorise la naissance de bourgeons à fleurs).

Arrosage par fortes chaleurs : pulvérisez de l’eau sur les feuilles le soir. Si c’est nécessaire immergez complètement le pot une fois par semaine dans de l’eau. Arrosez tous les jours.