Fin d’accumulation des réserves. Début de la mise en sommeil.

L’arbre perd ses dernières feuilles et avec elles, l’activité chute également. L’arbre a accumulé un maximum de réserves.

Besoins de l’arbre :

Tant qu’il subsiste des feuilles il est en activité et a donc besoin d’éléments pour renforcer ses réserves et ses protections hivernales

Protéger du froid. Nettoyage des pots, des sols, des ramures. Derniers engrais d’automne.

 

QUE FAIT VOTRE BONSAÏ

Début du repos végétatif. L’arbre se met réellement au ralenti, mais il fonctionne toujours. Les feuilles assurent encore leur rôle de photosynthèse tant qu’elles restent vertes. Les racines fonctionnent aussi. Le bois se lignifie presque complètement. Tout dépend du climat local.

FERTILISATION

Si vous ne l’avez pas encore fait, c’est le moment de neutraliser les substrats avec une solution de cendres diluées à 10% dans de l’eau et décantée. Toujours de l’engrais riche en potassium et phosphore pour les conifères et les feuillus qui ont encore des feuilles.

ARROSAGE

Arrosages modérés mais réguliers. Les arbres sont encore en fonctionnement et ont besoin d’eau pour métaboliser les engrais d’automne. Au fait, quelle eau ? L’eau du robinet bien sûr. Si elle est trop chlorée on la fait décanter plus de 24h dans un grand récipient. Si elle est trop calcaire, on y ajoute un peu d’acide chlorhydrique.

TRAITEMENTS

Toujours du cuivre en pulvérisation quand les feuilles tombent. Vérifier aussi l’absence d’acariens. Nettoyage des branches et rameaux. Enlevez les feuilles mortes, les parties nécrosées. Préparez les protections d’hiver. Attention aux premières gelées. Consultez votre thermomètre à deux colonnes si nécessaire.

TRAVAUX

Bois mort : vous pouvez travailler le bois mort à la gouge ou aux instruments électriques. Ne pas oublier de passer du liquide à jin sur le bois sec pour l’empêcher de moisir. On le trouve chez les professionnels. Il s’applique au pinceau. C’est un produit nauséabond car soufré. Etalez le liquide à jin sur sur du bois mouillé.

Ifs (Taxus) : raccourcissez les branches qui ont trop poussé en sacrifiant les rameaux des extrémités pour les compacter.

Pins : vous pouvez toujours désaiguiller. D’une part les aiguilles de l’année précédente mais aussi celles de l’année. Sur les pins en formation que vous avez laissés pousser, enlevez les aiguilles sur les rameaux forts en en laissant 2 paires et 5 à 7 paires sur les faibles.

Feuillus : commencez les tailles de structure. Si les feuilles sont tombées, vous pourrez tailler les rameaux bien lignifiés une fois que l’arbre vous semblera au repos total. Sinon, attendez le mois prochain. Sur les arbres à fleurs ou à fruits, attention aux bourgeons à fleurs ou à fruits.